C2SU

CORPORATION DES CARABINS DE SORBONNE UNIVERSITE


Les études d'Odontologie

Envoyer Imprimer PDF

Un peu moins de cours généraux (pharmaco, anat et physio, infla, pathologie médicale et chirurgicale, douleur, neuro…).


Le métier

La chirurgie dentaire, n'est pas une discipline paramédicale, comme beaucoup de gens le pensent. On est ammené à faire des diagnostics, réaliser des traitements chirurgicaux et médicaux, comme n'importe quel médecin. On est des "médecins" de la bouche, des dents, du parodonte (même si on a pas le titre).


Notre excercice ne se résume pas à turbiner de vielles caries, et à les reboucher à l'amalgame.


Certes on ne sauve pas des vies (mais bon, mis à part les Urgentistes et chirurgiens...), mais on contribue grandement à l'amélioration de l'état de santé des patients. On peut, changer la vie d'un patient, en modifiant un aspect fondatamental : son visage (la sphère orale est la base du visage).
On redonne le sourire au gens, on leur permet de retrouver une vie sociale normale (une denture en mauvaise état est un frein à l'insertion sociale, elle inhibe nos comportement).

En partant de situation parfois catastrophique (du polycarié, au bruxoman ayant limer sa denture) ,on peut arriver à des résultats spéctaculaires.
Le métier est très varié: du détartrage, aux implants, en passant par les greffes osseuses, et toutes les techniques de prothèses... On fait de tout. De plus la bouche, est le reflet de l'état de santé générale du patient: on peut dépister des VIH+, ou des leucémiques, rien qu'a l'état des gencives...
Il ne faut pas également oublier que l'on soulage les patients. En effet, la zone étant fortement inervée, une simple pulpite (rage de dent) peut devenir rapidement insuportable.

Les études


Les années pré cliniques :


La première année PAES

L’année commune aux filières médicales durant laquelle tu ingurgites plein de choses que tu devras recracher le jour J. Tu es classé(e), brimé(e), abusé(e), fatigué(e)… à oublier !


La deuxième année PCEO2

Ca y est enfin tu vois la lumière du jour (celle de la nuit aussi pour ceux qui veulent rattraper les soirées perdues à bachoter en P1) grâce à un emploi du temps parfaitement adapté à ta nouvelle vie (5 jours de vacances par semaine et un week-end pour t’en remettre).

- Côté cours tu revisites le programme de P1 pour t’assurer une culture médicale solide (coeur, poumons, crâne, anat, immuno, bioch, radiologie…) et tu commences à te poser de vraies questions genre «qu’est ce que c’est qu’une bouche, que peut on y mettre dedans (anat dentaire, biomatériaux, restaurations et prothèse dentaire, parodontologie ou la gencive aussi ça fait mal).

- Côté TP, tu commences dès cette année à jouer au bébé dentiste sur des simulateurs évidemment ! La chirurgie dentaire est un art qui se pratique avec sa tête et ses deux mains !

- Côté hosto tu auras la chance de venir admirer et assister tes aînés dans les services hospitaliers une demi-journée par semaine.


La troisième année DCEO1

- Un peu moins de cours généraux (pharmaco, anat et physio, infla, pathologie médicale et chirurgicale, douleur, neuro…).

- Des TP en veux tu en voilà ; le bébé dentiste soignera l’an prochain alors applique-toi !

- Toujours une demi-journée à l’hosto et une participation de plus en plus active dans la vie du service.


Les années cliniques :

Tu es externe et tu soignes des vrais patients.


La quatrième année DCEO2

- Première année en clinique.

- La part des cours diminue, leur approche est de plus en plus clinique.

- Les TP viennent approfondir ton exercice manuel de l’art dentaire.

- L’hosto : tu découvres qu’un patient parle, souffre, demande,… Pas vraiment comme ton simulateur de l’année précédente qui avait pourtant l’air si humain.


La cinquième année DCEO3

- On remet ça, avec plus d’expérience que l’année précédente et avec le CSCT à la fin de l’année (c’est le « permis de prescrire », qui te donne le droit de faire des remplacements dès la sixième année).

- Plus d’hosto, moins de cours et possibilité de préparer un internat (celui ci est facultatif).


La sixième année TCEO4

Entre séminaires et hosto il te reste pas mal de temps pour :

- Faire ce qu’il te plait.

- Effectuer des remplacements.

- Peaufiner ta thèse.

- Te replonger dans les bouquins pour devenir un grand chercheur.

Il existe la possibilité de se spécialiser en orthodontie ou en chirurgie buccale, de passer des certificats d’études supérieures, des masters recherche ou professionnels,… Plein de trucs sympas !!!


Les études sont vraiment interressantes, et de plus, si cela ne vous plait toujours pas, il existe une passerelle vers le DCEM1 en fin de cursus.

J'espere que cela vous aura un peu éclairé, sur ces études.

Pour vous rendre un peu plus compte du métier, il existe un très bon site : www.dentalespace.com, vous vous inscrivez, et vous accèderez a des tonnes de vidéos, montrant toutes les facettes du métiers


Remerciement au Tutorat Santé Paris 7 (TSP7) pour les informations affichées sur cette page.