C2SU

CORPORATION DES CARABINS DE SORBONNE UNIVERSITE


Justine

Envoyer Imprimer PDF

Bizuth ou carré ? Votre place ?
Passée carrée 94ième, 382ième en primante.

Votre bac ? Spécialité ? Votre mention ? Année ?
Bac S 2009, spécialité maths mention TB.


Etiez-vous en avance en classe ? A quel âge êtes-vous rentré en PAES ?
J’ai sauté la 3ième section de maternelle, donc je suis rentrée en… PCEM1 à 17 ans.

Logement personnel ou familial ?
Nourrie, blanchie, logée chez papa et maman !

Durée du trajet domicile-fac ?
Facilement plus d’une heure.

Avez-vous une méthode de travail bien précise ?
Pour les matières à par cœur, j’apprenais mes polys au mot près une première fois, puis je m’arrangeais pour tout relire depuis le début de l’année au moins toute les deux semaines, le plus souvent en suivant les plannings du tuto. Cela implique de pouvoir libérer une journée entière pour revoir 1 à 2 matières.  Pour réviser, je relisais avec beaucoup d’attention un chapitre (en gros 1h – 1h30 par chapitre), en essayant de retrouver de mémoire les passages me posant problème, puis je faisais immédiatement derrière les QCMs le concernant. Pour l’anatomie, c’était plus un gros effort de visualisation que du par cœur bête et méchant (surtout que j’ai une mémoire visuelle), en réquisitionnant mes parents tous les soirs pour me faire réciter les muscles ^^ L’avantage de cette méthode est double : avoir un entraînement quotidien, ne prenant qu’une demi-heure par jour, pas plus,  qui pousse à revoir très très souvent, et d’autre part montrer à ses parents le niveau de détails qu’on vous demande d’ingurgiter.

Pour les matières à exos, TD +++++ et annales +++++++++++++++++++++++

Sinon pour les révisions, je me faisais une matière à par cœur en entier par jour et quelques exos le soir, lorsque j’étais trop crevée pour réviser.

Combien de temps travailliez-vous par jour ?
ça variait de 9h les très mauvais jours à 14h les « bons » jours. Au premier semestre de mon année de doublante, j’ai un peu mis de côté ma santé et mon sommeil, ce que je déconseille vraiment. La fatigue que j’ai accumulée était telle que j’ai vraiment failli passer à côté de mon S2. Le but ce n’est pas de travailler le plus d’heure possible par jour, c’est d’avancer efficacement.

Aviez-vous commencé à travailler avant la rentrée pour prendre de l’avance ?

En étant primante, j’avais fait un stage de pré-rentrée, qui m’a pas mal servi en bioch, et qui m’a plutôt desservi en chimie et physique, que j’ai un peu délaissé pensant que j’avais déjà « tout appris » à ce stage. Malheureusement la physique ne s’improvise pas XD

En doublante, j’ai commencé à bosser 3 semaines avant le début de la rentrée, en revoyant les matières qui avaient peu de chance de changer avec la réforme (bioch, biocell, histo) et en faisant mes TD dès que j’ai pu avoir les polys. J’ai donc officiellement commencé l’année en ayant déjà bouclé la bioch et la biocell, et en ayant fait 75% de mes TDs. Avec un bon planning, j’ai pu commencer mes révisions pour le concours le 15 novembre, soit un mois pile avant celui-ci, ce qui était loin d’être du luxe vu la taille du programme et mon manque de confiance en moi.

Arriviez-vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ?

Pas vraiment. Déjà je me suis toujours basée sur mes notes et non mon classement, pour juger de ma réussite. Mon manque total de confiance en moi me poussait à toujours me sous-estimer, donc je n’ai pu vraiment me situer de manière objective qu’avec les résultats du S1. Et même encore après ça restait difficile de me faire une idée de ma progression.

Aviez-vous une idole, un modèle pour réussir cette année ?
Non pas vraiment. Ce qui m’a poussée dans les moments de doutes ont été tous les messages que beaucoup m’ont laissé sur ce forum.  Bizarrement ça me donnait du courage ^^

Avez-vous quand même l’impression d’avoir eu de la chance aux examens ?
C’est plus la capacité à garder son sang-froid que de la chance ^^ C’est sûr qu’on ne peut pas tout maîtriser, donc il y a quand même une part de chance. Mais tout le concours ne se joue pas en un coup de poker, sinon ça se saurait !

Avez-vous pris des cours annexes pendant votre 1ère année ?
Je ne suivais déjà pas les cours de la fac alors bon XD

Pourquoi ?

Pas le compte en banque adéquat, et surtout pas le temps d’aller à la fac pour une prépa ! D’autre part je suis très très autonome, donc les cours de prépa n’étaient vraiment pas faits pour moi.  J’avais plus besoin d’entraînement, ce que le tuto m’a offert  ++++

Avez-vous travaillé seul ?
En primante je participais à un groupe de colle. C’est vraiment là que j’ai compris ce qu’on nous demandait, et que j’ai trouvé une méthode de travail pour y arriver. En doublante, j’ai passée l’année recluse chez moi, ce qui n’est pas vraiment la meilleure des solutions non plus. Moralement ce n’est pas évident d’avancer seule, et ça n’a pas non plus été évident pour mes parents de gérer mes grosses baisses de moral.

De quel milieu êtes-vous issu ?
Classe moyenne

Vacances ?
J’ai béni la réforme pendant les vacances de Noël *_*

Sorties ?
Sur mes 2 P1 j’en ai faite…. Une. Pour aller voir Avatar. Je suis typiquement l’exemple à ne pas suivre ^^

Et les parents dans tout ça ?
Il y a eu des hauts et des bas. Il leur a fallu du temps pour comprendre que la P1, c’est dur, puis il leur a fallu du temps pour comprendre que me rappeler mon échec de primante n’était pas la meilleure façon de me booster. J’ai aussi la chance d’avoir une maman ayant passé 3 fois le CAPES avant de l’avoir, et donc qui savait ce que je ressentais. Au second semestre de PAES j’ai fait une grosse dépression, et sans la présence de mes parents, je pense que je ne serais pas en P2 aujourd’hui.

Quelle était votre attitude en cours ?

Encore fallait-il que j’y aille ^^ Encore une fois l’autonomie me va très bien, donc je n’assistais qu’au stricte minimum, via mon UPMC. D’une manière générale je regardai les cours lorsque j’étais trop fatiguée pour en apprendre d’autres, donc plutôt le soir assez tard. Après je suis partie du principe qu’un cours qui ne m’apporte rien n’a pas besoin d’être vu. Donc je ne regardais que la physique et l’anat. Maintenant avec la nouvelle politique de la fac, il est clair que le choix de ne pas assister à un cours est nettement plus difficile à prendre.

Vous serviez-vous d’ouvrages particuliers ?
Je suis tombée amoureuse de mon Netter <3 Sinon pour l’anat c’était 100% pour les membres, tutanat/notes tapées à l’ordi pour l’anat générale.

Les bouquins de Chimie m’ont bien aidée, même si j’ai au final complètement raté la chimie G ^^ Les spiralés, je les trouvais bof, donc je les utilisais peu, sauf celui de BDH. Je préférais refaire les tuto !

Vos matières préférées ?
Anat du S1 et du S2 <3, histo.

Celles que vous détestiez ?
Pas vraiment de matières détestées, j’avais des difficultés en physique comme tout le monde, et en biostats, mais je trouvais quand-même ces matières intéressantes.

Quelle(s) sont (est) les(la) matière(s) qui vous ont(a) posé problème ?

La biostat et la physique. Mais genre vraiment ^^ Après l’ICM et l’anat m’ont demandé beaucoup de boulot, mais bon c’est aussi ça la P1.

Celles qui vous ont semblé faciles ?
Aucune. Chaque matière demande du boulot, après certaines s’acquièrent plus vite que d’autres.

Avez-vous travaillé avec les annales ?
Oui énormément ! Certains profs font vraiment du copier/coller d’une année sur l’autre, et ça m’a aussi permis de me rassurer sur ma progression.

Etiez-vous motivé ?
Ben euh… oui ! Sans motivation, c’est quand-même pas évident de faire autant de sacrifices pendant deux ans et de trouver la force de se lever tous les matins pour bosser sans voir le bout du tunnel. La motivation est aussi un très gros facteur, car c’est elle qui permet de tenir la course de fond qu’est la P1.


Au point de vue sommeil ?
Au S1 l’an dernier, je dormais 5h par nuit et je marchais au café, je prenais des relaxant pour pouvoir m’endormir très vite, en me couchant vers 1h du mat’. Les veilles de tuto, il m’arrivait de dormir 2h lorsque je n’avais pas fini de réviser. Résultat, j’ai enchaîné plusieurs malaises à la BU, dans les couloirs, dans le métro… Et les vacances n’ont pas suffi à récupérer de toute la fatigue que j’avais accumulée, donc comme dit plus haut, mon S2 fut loin d’être très joyeux. Bref DORMEZ !


Gros stressé ou plutôt relax ?
Trèèèèèèèèèèèèès stressée. Mais bizarrement, le jour du concours, il me suffisait d’ouvrir le premier sujet pour que tout mon stress parte.

Pratiquiez-vous une activité sportive en PCEM1 ?
Au début je me déplaçais de mon lit à mon bureau, ensuite j’étais trop crevée donc je bossais directement dans mon lit ^^ Mais bon, déjà avant je n’en pratiquais pas, donc la P1 n’a pas vraiment de rapport avec ma larvitude.

Quels étaient vos loisirs ?
Ma mère est partie du principe que la seule chose qui pouvait m’apporter du réconfort était le gâteau au chocolat. Donc manger ++++ et boire du café. Je me suis autorisée un ou deux livres l’an dernier, mais pas plus.

Votre sentiment sur les 1ères années ?
Oui la P1 c’est dur. Mais je préfère retenir de ma P1 les rencontres que j’ai faites, avec des gens géniaux qui m’ont soutenue pendant 2 ans. Maintenant si j’avais eu le choix entre tripler et me réorienter, je me serais réorientée. Pas par manque de motivation, juste par manque de force. C’est dur de se remettre d’un premier échec, c’est dur de se remotiver à recommencer une année qu’on sait déjà difficile à gérer.

Mise à part ça, je trouve qu’il y a une bonne ambiance entre les P1, notamment grâce à ce forum, et j’ai été agréablement surprise de l’entraide qui pouvait exister. Et puis notre fac a juste la classe.

Passer bizuth selon vous c’est... ?

Faisable, à condition de trouver rapidement une méthode de travail fiable et efficace.

Vos conseils aux futurs P1 ?

Donnez tout ce que vous avez ! Franchement ça vaut le coup ! Le but, c’est de ne pas avoir de regrets à la fin, pouvoir vous dire « j’ai fait tout ce que j’ai pu ». Après ça passe ou ça casse, au moins vous aurez essayé. Quoiqu’il arrive, vous ne bossez pas pour rien, même si vous en êtes convaincus. Le simple fait d’ouvrir vos polys est déjà mieux que rien !

Pour ceux qui devront retenter l’an prochain ou qui retentent cette année, vous ne repartez pas de rien, et vous avez TOUS votre chance, quelque soit votre classement de primant, et quoiqu’en disent certains.

Enfin, comme me l’a à juste titre rappelé mon parrain à une semaine du concours, vous allez à Villepinte pour passer en P2, pas pour retaper ou vous réorienter. Vous y allez pour réussir. Alors gravez-vous ça dans le crâne : c’est comme au patinage artistique, lorsque le patineur doute, il devient moins stable, fait des fautes, voire chute. Pour vous c’est pareil, si vous partez du principe que vous allez vous planter, vous allez vous planter. Donc partez GAGNANT !